La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Droit d'accès disponible en ligne..... Notre numéro de Club

210-05 

Acheter ici

A

 

TransQuébec 93

Mise à jour 18 janvier 2019

Les travaux avances bien, mais quelques jours seront encore nécessaire a nos équipes pour rendre la 93 praticable sans danger. Nous espérons pouvoir ouvrir pour la fin de semaine du 25 janvier prochain.

Nous sommes désolés des inconvénients.

Dircom

 

                                         

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Un club de motoneigiste comment est-ce que ça fonctionne?

Article de M Clément Boutin

Motoneige.ca

Vous circulez dans les sentiers depuis plusieurs années et vous vous êtes toujours demandé comment un club de motoneigistes fonctionne et pourquoi il y a d’aussi beaux sentiers au Québec? Pour avoir été directeur et président d’un club, je vais vous informer un peu sur le fonctionnement!      

Sentier fraîchement surfacé

Il est certain que la méthode de chaque club est différente, mais tous mettent la main à la pâte bénévolement pour donner les meilleures conditions de sentiers aux motoneigistes.

Un club de motoneigistes est membre de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec (FCMQ) et possède un conseil d’administration qui se réunit une fois par mois environ pour discuter des dossiers en cours. Le conseil d’administration est composé d’un directeur, d’un secrétaire, d’un trésorier, d’un vice-président et d’un président. La quantité de personnes au conseil varie d’un club à l’autre, mais pour un bon fonctionnement, selon mon expérience, un minimum de 9 personnes est requis. Les secteurs d’activité que l’on retrouve principalement au sein d’un club de motoneige sont : la signalisation, les droits de passage, les droits d’accès, la machinerie, les sentiers, la publicité, les commandites, les activités sociales et la sécurité.

Une soirée typique de réunion est assez protocolaire, car étant un OBNL (Organisme à but non lucratif) et faisant partie de la FCMQ, les clubs ont des règlements à suivre. C’est le président qui, normalement, dirige la rencontre. Il y a la lecture de l’ordre du jour qui doit être approuvée et secondée, ensuite il y a un retour sur le procès verbal de la dernière rencontre et on doit l’approuver. On passe en revue les états financiers du club, qui sont primordiaux, et le CA approuve les dépenses. Chaque secteur d’activité est regardé pour être au fait de ce qui s’est passé depuis la dernière réunion, on regarde aussi quels sont les dossiers en litige. Rien ne se passe sans que le conseil d’administration soit au courant.

Le problème fréquemment traité lors d’une réunion est les pertes de droit de passage, c’est le nerf de la guerre pour un club de motoneigistes. Sans l’accord des milliers de propriétaires fonciers qui permet de circuler sur leurs terres, la pratique de la motoneige serait impossible.

 

Amélioration d’une côte abrupte dans un sentier

 

Durant l’été, vous pensez peut-être que rien ne se passe pour un club de motoneige, mais c’est tout le contraire. C’est durant l’été que le club planifie sa prochaine saison, le déplacement de sentiers, la préparation des travaux à faire pour améliorer le fond ou tout simplement de l’entretien, par exemple refaire le pavé d’un pont. 

 

 

Nouveau pont

                                                                                                                                                                            

Également, les demandes de subventions aux différents paliers de gouvernement et à la FCMQ, l’entretien préventif des surfaceuses, l’achat de nouvelles balises pour les sentiers, la peinture et pose de réflecteurs et bien sûr la négociation des droits de passages sont faits durant la saison morte. La recherche de partenaires financiers est aussi très importante pour un club, certaines entreprises locales achètent de la signalisation pour afficher leur commerce dans les sentiers. La vente de publicité est une source importante de revenu pour un club. Les activités telles que le souper d’ouverture, le souper de fin de saison, les brunchs et j’en passe, permettent d’apporter un peu d’eau au moulin pour la saison.

Lorsque l’hiver commence, les membres du conseil sont là pour s’assurer que tout fonctionne correctement, que le surfaçage est fait en temps et que la signalisation est conforme. Les finances sont également regardées par le trésorier afin de s’assurer que le budget est respecté. Le président ou le responsable des communications informe la population par le biais de communiqués dans les médias ou par infolettre quand les sentiers sont ouverts et sécuritaires. Le directeur de la sécurité et de la signalisation s’assure que tout le territoire est conforme et sécuritaire pour circuler.

 

Des bénévoles à l’œuvre lors de l’installation de la signalisation

Certains clubs font aussi la gestion d’un relais pour les motoneigistes, c’est souvent une source de revenus intéressante, mais qui demande une équipe qui s’y connait en restauration pour mener à bien les opé

rations d’un restaurant/bar pour les motoneigistes. C’est possible d’y arriver et d’être rentable, il est important que le relais soit autonome et géré comme 2 entités différentes pour faciliter la gestion des finances. Les fonds du club ne devraient normalement pas servir à renflouer les déficits d’un relais. Il faut garder à l’esprit qu’un club est là pour offrir de bonnes conditions de sentiers aux motoneigistes.

Une fois la saison terminée c’est le moment des bilans avec la préparation de l’assemblée générale annuelle. C’est le moment pour le conseil d’administration de présenter les états financiers et les accomplissements du club lors de la dernière saison. On prend le pouls et les suggestions d

es membres pour la prochaine saison. C’est également un moment pour accueillir la relève au sein du conseil d’administration. Et c’est reparti pour une nouvelle saison!

J’aimerais remercier tous les clubs de motoneigistes des quatre coins du Québec qui nous permettent de circuler dans leurs magnifiques sentiers. J’aimerais également remercier tous les bénévoles des clubs qui travaillent fort pour rendre ce sport sécuritaire et si amusant.

Au plaisir de se voir dans les sentiers.

Le club auto-neige fait don d'une surfaceuse

Par Guy Tremblay

Le conseil d’administration du Club de motoneige de Chibougamau a décidé de faire don d’une surfaceuse au Festival Folifrets Baie-James à Chibougamau.

Le Club de motoneige de Chibougamau possède trois surfaceuses. Comme il a l’intention de s’en procurer une nouvelle, la direction a décidé de mettre en vente la plus ancienne. Le président, Mario Simard, explique : « Nous avons décidé de vendre la plus ancienne qui ne servait presque plus. Cependant, plusieurs clubs de la région ont aussi de vieilles surfaceuses à vendre. Nous n’avons donc pas trouvé preneur. Comme le Festival Folifrets Baie-James à Chibougamau se cherchait une surfaceuse, le conseil d’administration a décidé de ne pas leur vendre, car elle demande quelques réparations, mais bien de leur donner. Il est important d’avoir une bonne collaboration entre nous et je sais que ce geste va être apprécié ».

Très apprécié

Le président du Festival Folifrets, Claude Girard, est très heureux de cette décision. « Nous possédons une vieille surfaceuse qui demandait plusieurs réparations. Elle pouvait nous laisser tomber à tout moment. Avec celle que nous donne le Club de motoneige, nous pourrons prendre les pièces de la vieille pour la réparer. Ce geste est très apprécié, car il démontre de la solidarité entre les organismes qui travaillent pour notre communauté », a souligné ce dernier.

Partenaire

Lors de la 49e édition, le Festival Folifrets soulignera la grande collaboration du Club de motoneige de Chibougamau sur sa publicité. Claude Girard mentionne : « Les bénévoles des deux organismes travaillent pour la promotion de la région. Nous avons beaucoup à offrir aux visiteurs. Il est important de travailler ensemble.

Mario Simard va dans le même sens : « Nous voulons aller plus loin dans notre collaboration avec le Festival Folifrets. Nous allons nous asseoir ensemble et regarder ce que nous pouvons faire dans l’avenir. Nous nous impliquons tous les deux localement et la bonne entente est essentielle », a-t-il souligné.

Statistiques

Le Québec compte plus de 33 500 km de sentiers balisés, entretenus et signalisés soit :

  • 21 fois la distance Paris-Marseille, aller-retour
  • Un chiffre supérieur au nombre de kilomètres de routes asphaltées sous la juridiction du ministère des Transports du Québec

 

La communauté des motoneigistes, en quelques chiffres :

  • 13 % de la population québécoise de plus de 15 ans pratique la motoneige, soit plus de 800 000 personnes
  • 40 % des motoneigistes sont de sexe féminin
  • 73 % des motoneigistes pratiquent leur passe-temps en famille
  • 94,5 % des motoneigistes considèrent cette activité comme un sport familial
  • Age moyen des propriétaires de motoneige : 41 ans

 

Le tourisme et la motoneige :

  • Plus de 20 400 touristes, en provenance des autres provinces canadiennes et des États-unis, viennent pratiquer la motoneige au Québec.
  • 132 150 locations journalières sont effectuées par les touristes en provenance de l'extérieur de l'Amérique du Nord (principalement l'Europe).

 

Le produit motoneige :

  • 30 % de la production mondiale de motoneige est réalisée au Québec, soit quelques 60 000 unités

 

Plusieurs autres statistiques sur la motoneige (en anglais) sont publiées sur le site de l'association internationale des manufacturiers de motoneige


Bonnes randonnées !

FCMQ - La fédération des clubs de motoneigistes du Québec

 

Club auto-neige 

Une bonne saison prévue pour la motoneige

Par Cloé Hurtubise

Mercredi le 16 janvier 2015

 Le club auto-neige de Chibougamau connait un début de saison dans la normale avec 375 membres inscrits en date du 7 janvier, une petite diminution par rapport à l’an passé. Pour le Club auto-neige, la saison s’amorce tout de même très bien.

 

 Si la saison de motoneige a dû être retardée dans la plupart des régions du Québec cette

année, ce ne fut pas le cas dans le Nord-duQuébec. Malgré un léger manque de neige, les
Chibougamois ont pu sortir leur motoneige dès le début décembre, ce qui en a rendu content
plus d’un. À compter d'aujourd’hui, 14 janvier, l’ensemble des sentiers de motoneige sont
ouverts, à l’exception de celui vers le Lac-Saint Jean qui ne sera prêt que la semaine prochaine.

 

 

Quelques statistiques
Le club auto-neige a comparé les dates d’ouverture des différents sentiers
de la saison 2013-2014 par rapport à celles de cette année.
En voici donc les résultats:

 

                                                                                        2013-2014                                     2014-2015
Première sortie de la surfaceuse                         12 décembre 2013                     10 décembre 2014
Nombre d’heures de surfaçage au 3 janv.        101 heures                                  143 heures
Ouverture vers Chapais                                         17 décembre 2013                    10 décembre 2014
Ouverture du 22 miles                                           19 décembre 2013                     19 décembre 2014
Ouverture de la familiale                                      12 décembre 2013                      12 décembre 2014
Ouverture du rapide                                               13 décembre 2013                     11 décembre 2014
Ouverture du parc                                                   7 janvier 2014                           17 janvier 2015